Motifs de consultation en ostéopathie

L’ostéopathie est susceptible de soulager de nombreuses manifestations douloureuses liées à des troubles fonctionnels.

Pathologies de l’appareil locomoteur

Cervicalgies, torticolis, dorsalgies, douleurs intercostales, sciatiques, lumbagos, cruralgies, névralgies, entorses, accidents musculaires, tendinites, toute suite d’un traumatisme important.

Pathologies du système digestif

Difficultés à digérer, reflux gastro-œsophagien, régurgitations, nausées, ballonnements, constipations, diarrhées.

Pathologies du système génito-urinaire

Douleurs durant le cycle douleurs lors des rapports (dyspareunies), certains troubles de la miction.

Pathologies de la sphère ORL

Migraines, céphalées, prévention des bronchites et des otites à répétition, vertiges fonctionnels, acouphènes, accompagnement de traitement orthodontiques, troubles de la phonation et de la déglutition.

Pathologies du système respiratoire

Asthme persistant, sensation de respiration limitée.

Pathologies du système général

Stress, surmenage, troubles du sommeil récurrents voire insomnie, difficulté à la concentration, fatigue permanente.

Les suites d’interventions chirurgicales

Effets secondaires  traitement médicamenteux (nausées, vomissements, diarrhées) suite à une anesthésie générale.
Libération des adhérences cicatricielles.

Demander conseil à votre thérapeute

 

L’accompagnement de la grossesse et du post-partum

Pendant  la grossesse, le corps de la future maman subit des modifications importantes.
Malgré le bon déroulement d’une grossesse, il est fréquent d’observer des symptômes de type: remontées acide, digestion difficile, nausées, vomissements…
Parmi tous ces maux, on retrouve fréquemment des douleurs de type lombalgie, sciatalgie ou cruralgie.

Le suivi ostéopathique de la femme durant sa grossesse lui apportera un équilibre et un confort appréciable.

De même une consultation post-natale peut être envisagée pour la maman, afin de rééquilibrer les structures perturbées par les 9 mois de grossesse et l’accouchement.

 

Le nourrisson

L’accouchement peut être le premier « traumatisme » pour le bébé suivant qu’il soit venu par voie naturelle ou par césarienne.

Le fonctionnement normal des sutures crâniennes peut avoir été perturbé et avoir des conséquences immédiates ou différées sur le développement.

Il est fréquent que des nouveaux-nés naissent avec un crâne un peu déformé, la prise en charge rapide par un ostéopathe permet d’éviter que cette asymétrie perdure et de prévenir d’éventuels troubles fonctionnels futurs.

Quand faut-il amener son bébé? :

  • si l’accouchement a été difficile (trop long ou trop court).
  • si il y a eu utilisation de forceps, ventouses, spatules ou appui sur le ventre de la mère pour aider à l’expulsion.
  • si vous avez subi une péridurale.
  • si les forces de contraction étaient trop ou pas assez fortes.
  • si la présentation de votre bébé n’était pas correcte.
  • si la grossesse était gémellaire.
  • pour les prématurés, ou en cas de souffrance fœtale.
  • si il y a eu un enroulement du cordon autour du cou de bébé.
  • si vous avez accouché par césarienne.

Autres troubles du nourrissons traités :

Régurgitations, coliques, nervosité, troubles du sommeil, otites, rhinites, difficulté à la tétée, torticolis…
Nous vous recommandons d’amener le carnet de santé de votre enfant en début de traitement.